A qui et à quoi sert l’idée de « morale judéo-chrétienne » ?


Morale judéo-chrétienne, civilisation judéo-chrétienne : ces expressions couramment employées ne vont pas de soi. D’abord parce que pendant des siècles, c’est l’hostilité, la méfiance, la concurrence intellectuelle et religieuse, qui empêchaient d’accoler juif et chrétien dans le même adjectif, même pour qualifier la morale : si la réconciliation historique et les débuts d’un dialogue judéo-chrétien respectueux ont fait émerger des points communs, ce n’est pas d’abord sur le plan théologique que l’adjectif judéo-chrétien est apparu sur la scène intellectuelle et politique mondiale… Les usages qui en sont faits aujourd’hui devraient d’ailleurs nous alerter : les racines judéo-chrétiennes de l’Europe, la morale ou la civilisation judéo-chrétienne, servent d’abord à qualifier, dans une certaine conception de l’Europe ou de l’Occident, quelque chose qui serait à défendre, contre ses ennemis supposés ou même parfois, dans certains discours publics, contre les allogènes présents sur son sol. C’est aux différents usages de cette référence à la « morale judéo-chrétienne », à ses ambiguïtés, à son histoire et en particulier, à son émergence dans le contexte de l’antinazisme, que cette émission est consacrée en compagnie de Philippe Zard.
Collection
Audios

Auteur
Zard, Philippe
Contributeur
Leichter-Flack, Frédérique
Editeur
Alliance israélite universelle

Date
2016
Langue du document
Français
Description matérielle
Document audio de 24 min
Provenance
Radio RCJ
Pays
France

Droits
Conditions générales d'utilisation
Identifiant