La littérature a-t-elle vocation à réparer le monde? ( Part I )


A quoi sert la littérature? Longtemps la question aurait paru déplacée ou incongrue, tant il allait de soi que la littérature n'avait pas à se justifier et pouvait se soustraire au régime de l'utilité sociale. Mais d'ateliers d'écriture en clubs de lecture, de bibliothérapie en médecine narrative, des réponses décomplexées revendiquent désormais de plus en plus fréquemment de voir dans l'écriture, comme dans la lecture, une machine à nous faire du bien. Sauver, soigner, guérir nos blessures, surmonter nos traumas, prendre en charge le malheur ou le deuil, sortir les subalternes et les invisibles de l'anonymat et de l'oubli, mener les procès en réparation mémorielle des grandes catastrophes historiques sur lesquelles la justice n'a pas assez de prise... en un mot, réparer le monde : la littérature contemporaine, selon Alexandre Gefen qui lui consacre un passionnant essai de synthèse, se voit désormais assigner une vocation de "tikkun olam". Quels sont les enjeux, et les limites, de cette nouvelle conception thérapeutique de la littérature?
Collection
Audios
Nouveautés

Auteur
Gefen, Alexandre
Contributeur
Leichter-Flack, Frédérique
Editeur
Alliance israélite universelle

Date
2017-12-17
Langue du document
Français
Description matérielle
Document audio de 24 min
Provenance
Radio RCJ
Pays
France

Document en relation
Droits
Conditions générales d'utilisation
Identifiant