LA REVUE SIONISTE
V me A n n p p N n 1 7
..
discours, m ais ce n'est que sous la prèssion du P résid en t M onsieur Joseph Ciourel et du Comité C entral q u ’il doit
l 'd ’avoir le p la isir de prendre aujourd ’hu i la parole.
11 p arla de la gran d e lu tte politique qui a dû être, m enée p en d a n t les
deux années précédant la ra tific atio n
du M andat P alestin ien et de la lu tte
form idable que l'O rg an isatio n Sioniste a du m ener contre to u t un monde
d ’ennem is qui u ’ont reculé devant aucun m oyen pour essayer d ’a rriv e r à
" le u r b u t.
La ra tific a tio n fin ale du M andat
P alestin ien , clôt la série des nouvelles
sensationnelles.
Nous n ’aurons pas dem ain de nonveau m an d at, et nous entrons m ainteliant dans une nouvelle phase du mouveulent Sioniste.
*
* »
Il b a g it m ain ten an t de tire r du
R eco n stitu tio n abrégée faite de mém oire, du discours prononcé p ar le Dr
Ch. \ \ eizm an au Thé offert p ar Mr.
Joseph C icurel. P résid en t de l ’Organisation Sioniste du C aire, M ercredi le
‫״‬ novem bre 1922, en l ’H o nneur du
Dr. \\ eizm an et en présence des memlires du Com ité C entral, du G rand
R abbin et des principales notabilités
de la ville.
­
‫ו‬
­
* *
M r. C icurel p re n an t la parole, fit
une courte allocution, pour p a rle r de
to u t ce que le peuple ju if doit au Dr.
Ch. IVeizm an ; le P résid en t du Meuvem ent N atio n al J u if , P résid en t de la
Jew isli Agency et le p rin cip a l a rtisan de to u t ce qui a été obtenu !10111‫׳‬ les
J u ifs p en d an t la dernière décade.
*
* *
Le D r. 1\ eizm an commença son discours en d é c la ra n t q u ’il n ’av ait pas
1 in tention en ce m om ent de fa ire de
 

Revue Sioniste : Organe de la Fédération des Sionistes d\'Egypte. Vol. 5 n° 17 (1er décembre 1922) - 1/34

Suivant