No. 33.
10 Millièmes
lim e Armée.
‫ה‬ ‫פ‬ ‫ק‬ ‫ש‬ ‫ה‬
‫ת‬ ‫ציוני‬
LA REVUE SIONISTE
PUBLICATION BI-MENSUELLE DE L’ORGANISATION DES SIONISTES D’ÉGYPTE
PARAISSANT LE 10 ET LE 25 DE CHAQUE MOIS
‫אם‬
‫אשכחך‬
‫ירושלים‬
‫תשכח‬
‫ימיני‬
‫לא‬
‫בחיל‬
‫ולא‬
‫כבה‬
‫כי‬
‫אם‬
‫ברוח‬
‫הציוניות‬
‫שואפת‬
‫לרכוש‬
‫ממלט‬
‫בטוח‬
‫עי‬
‫משפט־גלוי‬
‫לעם‬
‫ישראל‬
‫בארץ‬
•‫ישראל‬
Le Sionisme a pour but de créer en Palestine au peuple juif un foyer garanti par le droit public.
| R ED A C T IO N E T A D M IN IST R A T IO N
LUNDI, 25 M ARS 1919.
i
Chareh El Madabegh (Local Maccabi)
I
LE CAIRE
A B O N N E M E N T S :
E g y p te : Un an P .T . 25; 6 mois P.T. 13
E tra n g e r : Un an P.T. 30 ; 6 mois P.T. 20
! P- lesnn^-^Tà ~prh10-^.,r11pl^ -Lilyrté relii gieuse, et le plus grand respect à toutes ,*,"‫״‬
les confessions ; qu’il n’y aura point
davantage, d’inégalité dans les droits
de citoyenneté dans les droits civils ou
politiques parmi les habitants à quelques races ou religions qu’ils appar‫ן‬ tiennent ;
e) Un régime spécial sera établi pour
l'administration des Lieux Saints.
1 C’est pour la première fois que l’Organisaticn Sioniste et les chefs du mouvement précisent les demandes juives
et expliquent ce que l'on doit entendre
par National Home. C’est avec raison,
croyons-nous, qu’ils soutiennent que les
précisions par eux données sont conformes au programme de Bâle et à la
pure doctrine Herzélienne. Peut-être
eût-il convenu donner plus tôt ces précisicns afin d’éviter les interprétations
fantaisistes ou tendancieuses de termes
juridiquement imprécis. Pour tous les
hommes de bon sens, National Home
ne voulait pas dire autre chose que ce
qui est développé maintenant. Tous les
hommes n’ont pas du bon sens et un
très grand nombre savent le perdre
pour 1 > ‫י‬ besoins d'une mauvaise causeLes' exal'-L trouveront peut-être encor‫׳‬V ‫׳‬ V
à redire ; nos adversaires ne manqueront pas d’y chercher matière pour nous
attaquer Mais l’heure des exaltés est
passée, c’est aujourd'hui l’heure des modérés et des réalisateurs ; quant a nos
adversaires rien ne pourrait les satisfaire. Bornons-nous à noter avec joie
que la plupart des membres du Conseil
des DIX n’ont pas tardé à donner leur
adhésion de principe aux demandes juives. Le secrétaire d’Etat Lansing a.
séance tenante, déclaré qu 11 était absolument éclairé sur la justice de notre
cause. M. Tardieu a fait passer un cornmuniqué à la presse française pour confirmer l’accord de la France au mandat
britannique en Palestine et, enfin, notre
plus grand ami, M. Bal four, a immédiatement envoyé son secrétaire pour
informer les délégués sionistes qu’il
était personnellement très satisfait de
le peuple juif entend par le Home N.ational . 11 con, o tisa de la maniéré suivante cette dénomination :
Nous demandons à la Conférence :
1° Qu’elle reconnaisse les titres historiques du peuple juif sur la Palesfine et leurs droits de reconstituer en
Palestine leur National Home ;
2° Que les limites de la Palestine
soient établis suivant le plan annexé ;
3” Que la Ligue des Nations soit reconnue souveraine de la Palestine et
que le gouvernement en soit confié à !a
Grande-Bretagne comme mandataire
de la Ligue ;
4° Que ce mandat soit soumis aux
conditions spéciales suivantes :
7‫)׳‬ La Palestine doit être placée sous
! de conditions politiques, administrati{ ves et économiques propres à établir un
Jewish National Home et finalement i
rendre possible la création d’un Cornmonwealth autonome ; il est, bien entendu, que rien ne doit être fait qui
puisse porter préjudice aux droits civils et religieux des Communautés non
juives existant en Palestine ou aux
droits et aux Statuts politiques des
Juifs dans les autres pays ;
A) y< vtte ,fin la puissance mandataire devra in/cr alhi :
Encourager l’immigration juive ;t
établir un régime foncier en sauvegardant équitablement les droits des populations actuelles non juives de la Palestine ;
Accepter la collaboration dans la
mesure où cela peut être reconnue nécessaire pour l’accomplissement du‫־‬
mandat d’un Conseil représentant les
Juifs de la Palestine et le judaïsme
mondial, qui sera constitué pour établir
et développer le Jewish National Home
en Palestine et à qui sera confié' l’organisation de !’instruction publique juive.
Ce Conseil sera considéré comme un organisme d’utilité publique qui ne pourra point réaliser des bénéfices ;
c) Que la puissance mandataire encouragera les mesures les plus amples
d’un Self Government local possible
dans la situation actuelle du pays ;
SOMMAIRE
B , j fie Va 6 ‫־‬ e q l u i ; a ir .*
‫־‬
t
Lettre ouverte à M. Sylvain Levi, professeur
au Collège de France par \L L/Castro.
Le Sionisme par Albert Thomas.
Les Arabes et la Palestine
(Lettre de l'Emire Faisal).
La question juive à la Cogérance
par Gustave Hervé.
A propos d'une fête juive par B. Bina
Chronique Locale
La rive gauche du jourdain et ! assainissement
de la Mer Morte d'après prophétie d Ezechiel
par Maurice Vernes.
F. N. J.
Tribune pour nos Lecteurs
Bulletin de quinzaine
Les journaux de Londres nous apportent des détails sur la réception des
délégués du Peuple juif par le Conseil
des DIX à la Conférence‫׳‬ de Paris.
L’ü1;pr‫־׳‬vsion qu*■ noys avions, eue à la
lecture des dépêches qui nous avaient
transmis brièvement les résultats obtenus par les chefs Sionistes se trouve
confirmée entièrement.
Le peuple juif peut inscrire dans son
histoire cette belle journée où après 20
siècles de souffrances et de martyre, les
représentants les plus éminents des
plus grands pays du monde ont
entendu avec bienveillance l’exposé
de nos revendications. Pendant que
Sokolow qui parla le premier dit le
long attachement du peuple juif pour
Eretz Israël, et fit l’histoire rapide de
nos aspirations populaires, je pouvais
voir, nous raconte Weizmann, sa figure
exprimant vingt siècles de souffrances
du peuple juif ; notre douleur s’imprimait dans son discours■ Il fit une profonde impression sur toute l’assistance
par son discours plein de dignité.
Weizman à son tour expliqua ce que
 

Revue Sioniste : Organe de la Fédération des Sionistes d\'Egypte. Vol. 2 n° 33 (25 mars 1919) - 1/8

Suivant